Vieille ville de Hoi An

Ce n’est pas par hasard si le titre de “Meilleure ville du monde” (Best City in the World) en 2019, sélectionné par les lecteurs de Travel + Leisure, est revenu à Hôi An. Les lecteurs ont classé les villes selon différents critères comme les sites et monuments, la culture, la cuisine, la convivialité ou la valeur global.

  La vieille ville de Hôi An de la province de Quang Nam (Centre) est située à 30 km au sud de Dà Nang, sur la rive nord du fleuve Thu Bôn. Jadis, elle était appelée Faifo en français, son nom d’usage officiel pendant la période coloniale.
Elle demeure un exemple exceptionnellement bien préservé de port d’Extrême-Orient qui, entre les XVe et XIXe siècles, commerçait autant avec les pays du Sud-Est et de l’Est de l’Asie qu’avec le reste du monde. Hôi An a été inscrite en 1999 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Que faire à Hoi An ?

 1/Admiration des lanternes colorées

Lorsque vous visitez Hoi An, vous devez absolument visiter la vieille ville après la tombée de la nuit. Il est toujours amusant de se promener dans la ville pendant la journée, mais au coucher du soleil, l’atmosphère de la ville change radicalement avec les lanternes colorées accrochées à de nombreux bâtiments. De plus, par une journée chaude, même en avril, il peut atteindre 30 degrés Celsius, il est donc beaucoup plus facile de se promener une fois que l’air se refroidit un peu. Bien sûr, tout le monde pense la même chose, donc le nombre de visiteurs augmente considérablement une fois que le soleil s’est couché, mais peu importe, c’est toujours une expérience de s’aventurer dans cette ville historique.

 2/Visite en cyclo pour visiter la vielle ville

À l’intérieur de la vieille ville historique préservée de Hoi An, les rues sont étroites et aucune voiture n’est autorisée. Cependant, au lieu des voitures, vous voyez beaucoup de cyclistes voyager. Vous pouvez totalement vous promener à Hoi An sans problème, mais si vous êtes un peu fatigué par la chaleur, vous pouvez monter dans une cyclo et laisser le chauffeur vous guider. Vous voyez des cyclos dans de nombreuses zones touristiques au Vietnam et Hoi An ne fait pas exception.

3/Balades à pied, à vélo et à dos de buffle

La promenade à bicyclette à Hôi permet aux touristes d’apprécier une autre facette de l’ancienne cité et ses alentours en découvrant des scènes rurales et le mode de vie des villageois.

C’est peut-être un village de pêche, de maraicher ou de fabrication des lanternes ou de bateau

Dans le cadre d’un cours pratique, des artisans vous y enseigneront comment ont crée ces objets subtils. Vous pourrez même ramener chez vous celui que vous aurez fabriqué. En passant un peu de temps avec  les habitants locaux,vous obtiendrez des informations de première main sur le mode de vie des villageois vietnamiens.

Son climat

La ville de Hoi An connait seulement deux saisons à l’année : la saison des pluies et la saison sèche. La saison des pluies s’étend de septembre à janvier avec de fortes précipitations et inondations qui affectent le tourisme local. La haute saison commence en février jusqu’à mai avec des températures douces et agréables et des pluies moins fréquentes.

Que manger à Hoi An?

À Hoi An, vous trouverez aussi de nombreuses table d’hôtes ou restaurants proposant des cours de cuisine.

Voir les habitants confectionnait des nouilles de riz, (ingrédient principal du plat typique de Hoi An le cao lau.) est assez folklo.

1/ Cao lau 

 La cuisine fait partie de l’âme de la vieille ville de Hoi An. Une fierté culinaire locale est un plat à base de nouilles, porté le nom “ Cao Lau” (étage supérieure). Ce délice incontournable est une harmonie parfaite des nouilles jaunes, des tranches de porc rôti, des crevettes, des épices et des légumes frais

2/ My Quang

Ce plat se compose de nouilles de riz au curcuma, de viande, de crevettes, d’un oeuf, d’herbes aromatisées et de noisettes. C’est toujours accompagné par une galette de riz croustillante.

3/ Roses blanches ( Banh Bao Vac en vietnamien)

Les white roses sont des raviolis vietnamiens formés par une pâte faite de riz cuit à la vapeur et translucide. On retrouve à l’intérieur des crevettes ou du porc servi avec une sauce. Le plat ressemble à une fleur d’où son nom de roses blanches, donné par les Français.

4/ Com ga Hoi An

Le Com Ga, littéralement riz-poulet en Français est un plat que l’on trouve partout au Vietnam mais celui de Hoi An est particulier.

Pour obtenir la couleur jaune bien spécifique du riz, on ajoute du curcuma ainsi que des herbes aromatiques comme la coriandre entre autres ce qui diffère des com ga servis dans les autres provinces.

5/ Banh mi

Le Banh Mi (déformation de pain de mie ) est le sandwich vietnamien à l’influence française.

C’est un met très apprécié par les touristes et notamment par les français. C’est un plat incontournable de votre voyage au Vietnam.
La version classique comprend du porc, crudités, jambon, mayonnaise, concombre entre autres. Un petit mix entre des produits français et des saveurs vietnamiennes.
Si vous ne voulez pas suivre cette recette, vous pouvez choisir vos ingrédients.

La particularité du sandwich est le pain qui est fait avec de la farine de blé mais aussi de la farine de riz. C’est pour cela qu’il est très dur de reproduire cette recette dans nos contrées.

Quelques déclinaisons:
– Banh Mi Op La ( avec des œufs, vous l’aviez deviné et principalement servi au petit déjeuner )
– Banh mi Thit Nguoi ( viande froide )
– Banh mi Trung ( avec omelette )
– Banh Mì Chay ( version végétarienne, moins connu )

6/ Banh xeo

Sorte de crêpe de riz croustillante au curcuma ( ce qui la rend jaune ) pliée en deux et composée de crevettes, de porc et de soja. On mange aussi le Banh Xéo en l’enveloppant dans une galette de riz.

AUTRES DESTINATIONS

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top