Plateau calcaire de Dong Van

Situé à 1.000-1.600 m d’altitude, le plateau calcaire de Dông Van, d’une superficie de 2.356 km², est le plus vaste du Vietnam. Classé depuis 2010 dans le Réseau mondial des géoparcs (Global Geoparks Network – GGN) par l’UNESCO, cette zone offre des paysages naturels et sauvages fascinants. Il couvre sur quatre districts – Quan Ba, Yên Minh, Dông Van et Mèo Vac – de la province de Hà Giang (Nord).

 Le plateau calcaire de Dông Van a été reconnu en 2010 membre du Réseau mondial des géoparcs (Global Geoparks Network – GGN) par l’UNESCO. C’est le premier parc géologique du Vietnam et le deuxième d’Asie du Sud-Est à faire partie du GGN.

Il est essentiellement peuplé par les minorités ethniques Tày et H’mông, qui pratiquent avec beaucoup de peine la culture du maïs sur les pentes rocheuses et escarpées. Avec ses paysages sauvages et les valeurs culturelles traditionnelles des ethnies minoritaires, le plateau  calcaire de Dông Van se mue peu à peu en une destination touristique des plus attrayantes pour les voyageurs du monde entier.

Valeurs géologiques

Le Plateau calcaire de Dong Van résulte d’une longue évolution géologique, avec la présence des sédiments datant de l’ère Cambrien-Ordovicien (il y a 600 – 400 millions d’années), de Dévonien (il y a 390 – 360 millions d’années), de Carbo-Permien et de Trias (il y a 360 – 310 millions d’années). 

Ce plateau est couvert à 80% par des roches calcaires, lesquelles sont formées dans des conditions naturelles et périodes de développement différentes. Selon les études de l’Institut de géologie et de minerais, le plateau calcaire de Dông Van contient 13 horizons géologiques et 17 espèces fossiles. 

Ces dernières ont permis aux scientifiques de compléter le tableau de l’histoire d’évolution géologique du plateau calcaire de Dông Van et plus particulièrement celle de la région du Nord-Est du Viet Nam et du Sud de la Chine.

Valeurs géomorphologiques

En raison d’une diversité géologique de ce plateau et des évolutions du climat, le processus d’évolution karstique a donné naissance à des “parcs de pierre” et des “forêts de pierre” très diversifiés tels que le parc de pierre de Khau Vai (district de Meo Vac) avec des pierres au sommet en forme de fleur, celui de Lung Pu (district de Meo Vac) avec des pierres au sommet en forme de dragon, de tigre…, celui de Van Chai (district de Dông Van) avec des blocs de pierre lisses superposés qui suggèrent des milliers de phoques se reposant, appuyés l’un sur l’autre, sur la plage.        

De hautes montagnes en forme de pyramide se succédant à perte de vue, lesquelles sont les plus nombreuses, donne à ce plateau calcaire un aspect majestueux et grandiose. Le réseau de grottes et de caves du plateau calcaire de Dông Van est également le produit du processus d’évolution karstique et constitue des sites d’attraction pour les touristes. Y figurent notamment la grotte Rông (dragon) dans la commune de Sang Tung, district de Dông Van, la grotte de Khô My dans la commune de Tùng Vài, district de Quan Ba, la grotte En dans la commune de Vân Chai, district de Dông Van…

Valeurs écologiques

Selon les géologiques, le plateau calcaire de Dông Van dispose d’un géo-écosystème karstique aussi original qu’abondant. Ses forêts primitives demeurent assez intactes, abritant une mine de bois, de produits forestiers et de plantes médicinales précieux comme hsienmude burretiodendron, lycopode, châtaignier, tsaoko, eucommia, agaric de senteur… En particulier, ses déserts de pierre abritent une bonne quarantaine d’orchidées, notamment le Sabot de Venus. Le plateau de Dông Van est encore l’habitat d’une bonne cinquantaine d’espèces d’animaux, d’oiseaux et de reptiles tels que bouquetin, langur, muntjac, sanglier, civet, écureuil, coq bankiva, garrulaxe de Chine, garrulaxe, … ce qui constitue une beauté naturelle du plateau calcaire de Dông Van.

Marché de Dong Van – où les minorités échangent leur produits agricoles et se rencontrent

Valeurs culturelles

Outre ses valeurs géologique, géomorphologique et paysagère…, le plateau calcaire de Dông Van est également très connue pour ses valeurs culturelles traditionnelles des ethnies minoritaires locales comme celles des Mông, Dao, Lô Lô, Pu Peo… La population locale vit en parfaite harmonie avec les pierres. On amasse des pierres pour la construction des maisons, en ôter pour semer des semis ou les perce pour trouver de l’eau… Ici, le gris des pierres alternent avec la verdure des champs de maïs et le jaune de paddy. Par ailleurs, les marchés de Phô Bang, Dông Van, Lung Cu, Sà Phin…, ainsi que les fêtes traditionnelles et mœurs des ethnies minoritaires locales constituent également un trait culturel original du plateau calcaire de Dông Van.

Valeurs archéologiques

Les résultats des fouilles archéologiques à Dong Van a prouvé qu’il s’agit d’un des emplacements de stockage des traces de la culture préhistorique. Les archéologues ont découvert, sur le plateau, 2 stations de l’âge de la pierre à Can Ty (Quan Ba) et Pho Bang (Dong Van) et également 2 stations du Néolithique à Bach Dich et le bourg Yen Minh (Yen Minh). En outre, la paire de tambour de bronze antique de l’ethnie Lo Lo à Dong Van est véritablement un objet sacré des Lo Lo qui stocke des traits représentatifs de la culture de Dong Son, il y a plus de 2000 ans. 

Le 3 octobre 2010, le Plateau calcaire de Dong Van a été officiellement reconnu comme membre du Réseau global des parcs géologiques (GGN) lors de la Conférence européenne des géoparcs, qui se tient sur l’île de Lesvos (Grèce). Le plateau calcaire de Dông Van est devenu le premier parc géologique du Vietnam et le deuxième de l’Asie du Sud-Est, après le géoparc de Langkawi (Malaisie) et il est devenu l’un des 77 géoparcs dans le monde reconnus par GGN. 

 

Son climat

En raison de la géomorphologique plein d’obstacles, le plateau calcaire connait un climat tempéré et divisé en deux saisons: la saison des pluies (de mai à octobre) et celle de la sècheresse (de novembre à avril). La température moyenne annuelle varie de 24 à 28 ºC. En hiver, la température peut baisser jusqu’à -5 ºC. Le printemps est la saison la plus propice pour découvrir le plateau calcaire de Dông Van, où les fleurs jaunes de chou au pied des montagnes, les fleurs de pêcher rouge vif à côté des toitures couvertes de mousses.

Quelques plats  à ne pas rater quand vous visiter  Dong Van

1.Cháo ấu tẩu (La soupe âu tâu)

C’est un plat traditionnel des communautés ethniques de Ha Giang avec un nom très intéressant. Cela pourrait dérouter beaucoup de Vietnamiens et encore plus de voyageurs étrangers. Âu tâu, l’ingrédient principal du plat est une racine de tubercule en aconitine chinoise ou encore wolfsbane. Les terrains montagneux et les conditions climatiques dans cette ville du nord constituent un habitat naturel optimal pour cette plante.

Voici un fait amusant pour vous, âu tâu est l’une des plantes les plus toxiques de sa race à floraison, avec des symptômes immédiats en à peu près une heure. Mais ne vous inquiétez pas, il devrait être parfaitement comestible et délicieux s’il est correctement traité et préparé. Les cuisiniers habiles au tau à Ha Giang savent comment le faire.

2.Porc porté sous les bras (Lon cap nach)

Le nom de ce plat est assez difficile à traduire en français à partir du vietnamien et nous devrions le décomposer pour le comprendre. «Cap nach» signifie «porté sous le bras» et «lon» signifie «porc». Ces cochons sont une race mélangée de cochons sauvages et de cochons Muong. Ils sont donc relativement plus petits que les cochons ordinaires. L’histoire qui se cache derrière ce nom est qu’il y a bien longtemps, les agriculteurs autochtones portaient souvent ces porcs sous les bras et installaient leurs stands dans les marchés aux puces de Ha Giang pour accueillir leurs clients.

Le porc porté sous le bras peut être cuisiné de différentes manières : grillé, cuit à la vapeur ou bien sauté. Cependant, ce qui distingue cette cuisine d’un plat de porc ordinaire est le porc lui-même. Ces porcs ne sont pas élevés en captivité mais libres dans leur habitat naturel ouvert, ce qui rend la viande de porc exceptionnellement ferme et maigre. Avec ce type de viande, vous aimerez sans doute ce plat en cuisant le porc à la vapeur avec une simple sauce de poisson trempée au piment et à l’ail.

3.Gâteau au sarrasin

Dans d’autres pays, le sarrasin peut être connu sous sa forme transformée en petites graines brunes ressemblant au quinoa ou au riz. À Ha Giang, vous aurez la chance de voir du sarrasin sous la forme de grands champs de fleurs couvrant les magnifiques plateaux de pierre.

Le gâteau de sarrasin est souvent cuit à la vapeur pour le stockage et les gens le feront à chaque fois qu’ils voudront manger. Cette étape supplémentaire ajoute une belle couleur brun foncé au gâteau qui vous donnera la faim de loup. Ces gâteaux sont également finis dans un four à charbon ! Il crée un toucher doux et mousseux à l’intérieur, équilibré avec un léger croustillant à l’extérieur. Procurez-vous-en quand vous posez le pied à Ha Giang et je suis sûr que vous voudrez en rapporter beaucoup chez vous !

4.Banh cuon trung (crêpe avec œuf)

En général, une assiette standard comprend des rouleaux de riz et un bol de sauce de poisson à côté avec des herbes à votre goût. Cependant, les habitants de Dong Van aiment épicier un peu plus les choses. Dans leur version, ils mélangent de la farine de riz avec des œufs crus avant de le verser dans un poêle.

Une petite crêpe à l’œuf à la vapeur sont plutôt frais mais la soupe accompagnée d’un pâté de viande est toujours chaude. Trempez les crêpes dans la soupe, vous sentirez un équilibre entre sa température et ses saveurs.

AUTRES DESTINATIONS

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top