Phnompenh- Paris de l’Est

Phnom Penh est la capitale et la plus grande ville du pays, située au confluent du Mékong et du Tonlé Sap. C’est une grande ville chaotique à l’infrastructure assez sommaire, mais la modernisation est en cours. L’attraction principale de Phnom Penh est son vieux quartier colonial français qui a valu à Phnom Pemh le surnom de « Paris de l’Est ».

  • Que faire à Phnom Penh?
  1.  Le Palais Royal et la pagode d’argent

Résidence officielle du roi du Cambodge, c’est la principale attraction touristique de Phnom Penh. Construit durant la seconde moitié du XIXème siècle, il est l’œuvre d’architectes khmers et français et se compose de neuf bâtiments aux toits de tuiles vernissées, agrémentés de balcons, de colonnes et de frontispices sculptés, le tout disséminé dans un parc de 16 hectares. Entourés de magnifiques jardins, les plus célèbres édifices sont les pavillons de Napoléon III, Phochani et Chanchhaya, la salle du trône et la Pagode d’Argent, qui est sans aucun doute l’un des plus remarquables monuments du pays. 
La pagode d’argent doit son nom à son sol constitué de plus de 5 000 plaques d’argent, pesant chacune 1,5 kg, la plupart sont d’ailleurs couvertes de tapis pour les protéger. Construite en bois en 1892 sous le règne du roi Norodom et sans doute inspirée du vat Phra Keo de Bangkok, la pagode fut rebâtie en 1962. Bien que plus de la moitié de ses trésors aient été volés, détruits ou perdus pendant la période des Khmers rouges, ce qui subsiste témoigne de la richesse de la civilisation khmère.

  1. Le musée du génocide Toul Sleng

Lycée transformé en prison par les Khmers rouges entre 1976 et 1979, puis en musée du génocide dès 1979, Tuol Sleng est aujourd’hui un des sites phare du patrimoine cambodgien, visité par plusieurs dizaines de milliers de touristes étrangers et de cambodgiens chaque année. 

  1. Le cimetière de Cheung Ek

Situé à 17 km au sud-ouest de la ville, Choeung Ek est un mémorial pour les victimes du régime khmer rouge. Très calme et très paisible, cet endroit vous permet de découvrir plusieurs vestiges qui témoignent encore aujourd’hui de cette histoire dramatique. 
Le musée national de Phnom Penh expose des œuvres majeures de l’art du Cambodge ancien. Sa visite s’impose au même niveau que celle des sites prestigieux d’Angkor. 170 œuvres parmi les plus belles et les plus représentatives de la collection sont ici rendues accessibles par une analyse claire, un aperçu historique et une introduction à la statuaire khmère. 

  1. Le marché central

C’est une des attractions de Phnom Penh. Construit dans les années 30 d’après le projet de l’architecte français Jean Desbois, cet immense bâtiment jaune ne passe pas inaperçu. Vous y trouverez tout ce que vous pouvez espérer: bijoux, vêtements, produits électroniques, poissons séchés et surtout une vision sans concession de la vie quotidienne des khmers.

  1. L’ensemble des temples Oudong

Situé à 45 km au nord de la capitale,  l’ensemble des temples Oudong se trouve au sommet d’une petite colline très calme et verdoyante. 300 marches vous mèneront vers un autre monde, le monde des moines qui veulent oublier la vie moderne. Bien qu’il ne reste aujourd’hui que peu de vestiges, Oudong est encore fréquenté par les khmers qui viennent rendre hommage à leurs anciens rois en se recueillant devant leurs stupas. 

Meilleure période pour visiter Phom Penh

  • Quand partir à Phom Penh?

Phnom Penh connait un climat chaud et humide tout l’année. La saison des pluies commence en mai et termine en octobre. Les températures peuvent monter à 40°C (en avril) et 38°C (en juin et juillet). 

Entre novembre et janvier: très favorable pour faire un voyage à Phnom Penh. 

En mars et octobre: assez bonne saison quand il ne fait pas trop chaud

  • Comment aller à Phnom Penh?

L’aéroport est à 10 km du centre-ville mais il n’y a pas de vols directs Paris – Phnom Penh. Vous devez passer par Bangkok ou Hanoi. Phnom Penh est très bien lié avec les autres villes provinciales : Siem Reap(320km) ; Battambang (300km) ; Kampong Cham (140km) ou Kampong Thom (180km). La circulation est bonne car les routes sont bien reconstruites.

Que manger à Phnompenh

A Phnom Penh, nous avons pris des nouilles sautées aux légumes et à l’œuf. Vous trouverez facilement les marchands dans la rue avec un wok

A Phnom Penh, riche et varié en plats khmers et occidentaux vous permet de déguster aussi bien les plats plats locaux et les plats occidentaux

une des spécialités du Cambodge qui était « amok au poisson ». C’est du poisson cuit à la vapeur dans de la sauce curry jaune. Il était délicieux. 

Les autres : les fameuses Demoiselles (homards d’eau douce), des spaghettis bolognaises, d’odorantes pizzas, les tournedos sauce Kampot au gratin dauphinois, aux petits légumes, frites maison croustillantes et autres nombreuses garnitures, des salades, des sandwichs…

AUTRES DESTINATIONS

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top