Thac Ba

Le lac de Thác Bà – l’un des trois plus grands lacs de retenue du pays- se situe dans les districts de Yên Binh et Luc Yên (province yen Bai-au Nord) impressionne par ses eaux turquoises où se mirent d’innombrables petits îlots verdoyants. Aux alentours, les paysages pittoresques ponctués de cavernes et les villages à flancs de montagne invitent à une balade alliant détente et découverte. Une contrée multiethnique riche en valeurs culturelles, particulièrement celles des Tày.

Le lac Thac Ba s’est formé lors de la construction d’un barrage sur la rivière Chay (seconde rivière importante après le fleuve Rouge) pour l’implantation de la première centrale hydroélectrique du nord qui s’est achevée en 1970 en pleine guerre du Vietnam.Ce lac à une longueur de 80 kilomètres et entre 8 et 12 kilomètres de largeur, s’étale aux pieds de verdoyantes collines sur une surface 23 400 hectares ,depuis 1996 est reconnu comme vestige historique du pays. Le lac Thac Ba est l’abri  de nombreux mammifères, reptiles, amphibiens et poissons.

Faire une croisière sur le lac Thac Ba

En sampan à moteur, rendez-vous au petit marché local où se pressent les minorités ethniques qui peuplent les rives du lac : Dao, Tay, Nung ou Phu La. Vous avez l’occasion de découvrir des vestiges culturels et religieux comme les temples de Thac Ba et de Thac Ong, la pagode Sao et les nombreuses grottes figées dans les montagnes environnantes. Au cours de celle-ci, vous pourrez observer la vie fluviale de ses rives, les pêcheurs relevant leurs nattes en bambou tressé tout en ramant avec leurs pieds et les habitants travaillant les pentes du lac, riches en alluvions pour faire pousser fruits et légumes.

Faîtes l’expérience de dormir chez l’habitant

Le lac Thac Ba est une destination éco touristique de choix. Nul hôtel sur ses rives seulement de petits hameaux constitués de maisons en bois sur pilotis coiffées de chaume, principalement de l’ethnie Dao Quan Trang, Dao à pantalon blanc. -la neuvième en termes de population parmi les 54 groupes ethniques qui vivent au Vietnam. Faire étape chez l’une de ces familles vous permettra d’appréhender la complexe culture Dao et d’apprécier leur hospitalité sincère.

Avec ces nuits chez l’habitant, le lac de Thac Ba constitue donc une destination hors des sentiers battus à la politique tournée vers le développement durable.

 Écouter les chants folkloriques

Quand on parle de la culture Tày, on ne peut pas ne pas mentionner les chants folkloriques veloutés qui se mêlent aux sons limpides du dàn tính (luth à deux ou trois cordes, à manche long, dont la caisse de résonance est une calebasse coupée et séchée) s’élevant au milieu des forêts de la région montagneuse du Nord.

Le costume, aussi un précieux patrimoine

En plus des chansons folkloriques, la culture des Tày est également incarnée dans leurs costumes traditionnels, simples mais tout aussi beaux. Ces vêtements sont confectionnés à partir de fils de coton teints en bleu indigo, avec presque sans aucun motif décoratif. Toutes les étapes de fabrication sont manuelles. Traditionnellement, les femmes portent une longue robe à cinq pièces, un pantalon, un foulard, une ceinture, un collier et une chaîne d’argent porté sur le côté.

Le marché des pierres précieuses de Luc Yen

Au nord du Lac Thac Ba, se tient tous les jours un marché atypique, celui des pierres précieuses de Luc Yen. Luc Yen est l’une des plus grandes réserves de pierres du Vietnam, aussi vous pouvez trouver sur les étals de ce marché particulier des pierres précieuses comme le rubis, le saphir ou l’émeraude ou semi-précieuses comme le quartz ou l’améthyste. Luc Yen et nombre de villages à ses alentours se sont également spécialisés dans la confection de tableaux en pierres naturelles. D’autres villages se sont quant à eux spécialisés dans la sculpture sur pierre et notamment sur marbre.

Son climat

Situé à 140 kilomètres au nord de Hanoï, ce site possède un climat frais conformément au développement de l’écotourisme, convenables pour répondre aux besoins des touristes.

Meilleure saison : d’avril à novembre

Quoi manger quand vous visitez le lac de Thac Ba ?

 1.Riz gluant à cinq couleurs

 Ce n’est qu’à Mu Cang Cai que les visiteurs auront l’occasion de déguster le riz gluant Tu Le imbibé et cuit par l’eau du ruisseau versant au sommet de Khau Pha. Ce plat associé à la légende d’une fée a apporté les graines de riz gluant parfumé aux champs de cette région

2.Poissons et escargots du lac préparés aux herbes.

De bons poissons et escagots du lac sont marinés avec d’herbes de citron, des piments, des gingembres et des fines herbes. Ensuite, on met des poissons  sur le feu. Le gout frais de la chair de poissons et le parfum des épices vont réussir à convaincre tous les gourmets.

3.Com lam (riz gluant cuit dans un tube de bambou)

Son ingrédient principal est du riz gluant cultivé dans les hautes terres locales. Le riz gluant trempé dans la noix de coco râpée et l’eau de coco, puis est cuit dans un tube de bambou frais bouchonné par des feuilles de bananier séchées. Le tube est grillé sur charbon de bois pendant environ 2 heures pour devenir « com lam »

On mange le “Com Lam”  avec le cacahouète et le sésame en poudre.

4.Salade de fleurs de bananier sauvage

La salade que vous obtiendrez ici les meilleurs ingrédients de forêt.

5.Poulet aux pousses de bambou aigres

AUTRES DESTINATIONS

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top